À propos du festival

Pour qu’un projet dure, il faut qu’il se renouvelle. Or chez nous, tout semble immuable : le rythme des concerts, la structure de la programmation, et jusqu’au lieu, le Conservatoire de Bruxelles, chaque année plus superbement délabré. Tout au plus nous contentons-nous d’améliorer quelques aspects, lorsque c’est possible, et de rester fidèles à l’idée de départ.
Ce qui est neuf est pourtant l’essentiel : les musiciens, parce que chaque année apporte son lot de nouveaux talents, le répertoire, parce que les bibliothèques regorgent de trésors qui dorment à l’abri des modes. C’est avec un enthousiasme tout aussi immuable que nous vous les proposons sans cesse, afin de les faire revivre au cours d’une pause apéritive.
Notre crédo est simple : tout cela doit s’adresser au plus grand nombre. La musique en effet est l’affaire de tous : elle traverse les frontières et les cultures, elle s’adresse à tous ceux qui l’aiment, jeunes ou vieux, avertis ou néophytes – et donc aussi à vous.
Donnez-vous la peine de l’écouter, ouvrez votre cœur et votre esprit, sans idée préconçue, laissez-vous envahir par l’émotion. Nous tâchons de vous faire découvrir sans cesse de nouveaux horizons, des musiques d’ici ou d’ailleurs, d’hier et d’aujourd’hui, par des interprètes connus ou inconnus ; et parce que nous pensons qu’une écoute mieux informée est une écoute plus intelligente et, partant, plus savoureuse, nous tâchons de stimuler votre attention en vous offrant chaque jour un commentaire détaillé des œuvres présentées.
Du haut de leurs 40 minutes de concert quotidiennes et en neuf semaines de programmation, les Midis-Minimes vont retracer pour vous, le temps d’un été et pour la 32e fois, par petites touches, une passionnante histoire, celle de la musique et des hommes qui la font.

A partager avec délectation !
Opus 3