mercredi

Précédent

19 août — 12:15

Suivant

2020

Duo Egmont  +
Emanuele Mammarella clarinette
Marco Mantovani piano
Même s'il prend place en seconde partie de ce concert, c'est bien Brahms - dont Berg s'est explicitement inspiré dans son op. 5 - qui en est le fil conducteur. De part et d'autre, quatre mouvements d'allures comparables, qui, chez Berg, sont d'une extrême brièveté et s'enchaînent, une parfaite clarté d'écriture et une puissante dramaturgie sous-jacente. Le tout dessiné, et coloré, par les sonorités incomparables de la clarinette. Deux chefs d'œuvre.
Alban Berg (1885-1935)
4 Stücke, op. 5
Mäßig
Sehr langsam
Sehr rasch
Langsam

Johannes Brahms (1833-1897)
Sonate pour alto et piano en fa mineur, op.120 n°1
Allegro appassionato
Andante, un poco adagio
Allegretto grazioso
Vivace
En coproduction avec le Koninklijk Conservatorium Brussel