25.08- Le Trio pour piano et cordes n° 2 de Dmitri Chostakovich

Ce trio « élégiaque » composé en 1944, exprime la détresse et le désespoir face à la mort. Il est marqué par le décès d’un ami de longue date et par la révélation de l’horreur des camps d’extermination en Pologne.
25.08- Le Trio pour piano et cordes n° 2 de Dmitri Chostakovich
Comme beaucoup d’autres compositeurs, c’est dans sa musique de chambre que Dmitri Chostakovich (1906-1975), souvent contraint à un certain académisme dans ses pages symphoniques ou ses musiques de film commandées par le parti soviétique, développe un style plus personnel, met le meilleur de lui-même et révèle la partie la plus intime de son génie créateur. Le second trio date de 1944 et se situe dans la même tradition élégiaque que celui de Rachmaninov. Dédié à la mémoire d’un ami récemment décédé, le musicologue Ivan Sollertinsky qui vient de mourir d’une crise cardiaque, il débute par une sombre mélodie au violoncelle, très typiquement russe, bientôt rejoint par le violon dans son registre le plus grave. Le climat de l’ensemble de l’œuvre est ainsi donné, funèbre, tragique, comme l’annonce d’inéluctables catastrophes, et va se développer tout au long de ses quatre mouvements. ?uvre d’un temps de guerre à son paroxysme cette œuvre-là anime aujourd’hui inlassablement les scènes des temps de paix.Monika Darzinkeviciute est une pianiste lithuanienne résidant à Bruxelles (Belgique). Depuis 2013, elle y étudie au Conservatoire royal auprès de D. Blumenthal. En 2017, Monika commence sa formation à la Hochschule für Musik, Theater und Medien de Hanovre. Elle est lauréate de plusieurs concours de piano nationaux et internationaux. Au fil des ans, elle s’est produite dans les grandes villes européennes, seule ou en soliste avec diverses formations. Elle a également participé à plusieurs festivals et master class. Stéphanie Huang commence le violoncelle à l’âge de 4 ans. En 2008, elle obtient le premier prix du Concours Dexia. À l’âge de 12 ans, elle fait ses débuts au Théâtre Royal de la Monnaie à Bruxelles. Elle joue en soliste avec divers orchestres, donne des récitals en Wallonie et en Flandre et se produit également lors de divers festivals nationaux et internationaux. Depuis 2012, elle étudie au Koninklijk Conservatorium Brussel. Natalia Kotarba est une violoniste polonaise née à Cracovie, actuellement installée à Bruxelles. Elle a étudié à l’Académie de musique de Cracovie et au Conservatoire royal de Bruxelles (dans la classe de Philippe Graffin). Depuis son emménagement à Bruxelles, elle a eu l’occasion de travailler avec le quatuor Taurus, Aleksander Debrus et l’ensemble Oxalys. Avec son trio à piano, elle a remporté le Concours de musique de chambre polonais. Depuis 2016, elle est l’une des violonistes du quatuor à piano Elysian.En coproduction avec le Koninklijk Conservatorium Brussel /Le concert est enregistré par Musiq’3
 
Mis en ligne le 17 August 2017 à 15h38

Midis-Minimes a(t) Crossroad(s)

Mis en ligne le 23 August 2017 à 15h30