Élodie Vignon
 Photo Lara Herbinia

Élodie Vignon

Piano

Le 2 novembre 2021, Élodie Vignon sortait son troisième album Dans l'air du soir pour les 30 ans de Cypres. Mettant en miroir un Franz Liszt intime et infiniment délicat (Trois sonnets de Pétrarque, Trois études de concert), avec la Suite Espagnole d'Isaac Albeniz, elle conquit les auditeurs et mélomanes. Jean-Yves Clément lui attribue 5 Diapasons, elle reçoit aussi un Joker absolu du magazine Crescendo, est Choix Musiq'3 de la RTBF pendant une semaine, ainsi que Disque du jour dans l'émission En Pistes de France Musique.
C'est grâce à la collaboration avec le label indépendant belge Cypres, qu'Elodie eut l'opportunité de réaliser ses débuts discographiques : un premier disque dédié à Debussy en 2018 obtient 4 étoiles Classica et le titre de Debussy Best Performers dans Pianist Magazine. En 2020, un deuxième album intitulé D'Ombres regroupe les trois Préludes et la Sonate d'Henri Dutilleux, et Surgir, une pièce commandée à Claude Ledoux (Octave Point Culture). Pour la sortie du CD, Vignon est invitée au Flagey Piano Days Festival, 15 jours après avoir assuré dans la même salle la création de Entre Temps, en collaboration avec le danseur et chorégraphe Nono Battesti.
Expatriée depuis 17 ans en Belgique, après ses études au Conservatoire de Lyon, Élodie y a étudié au Conservatoire Royal de Bruxelles, dans la classe de Daniel Blumenthal. En 2010, elle croise la route de Nelson Delle-Vigne Fabbri, un artiste hors pair, d'une générosité rare, héritier de ses maîtres Claudio Arrau et Georges Cziffra. Elle devient alors artiste en résidence de la fondation Bell'arte, fondée par Delle-Vigne Fabbri.
Elle commence dès lors à se produire dans toute l'Europe (Belgique, France, Luxembourg, Ita lie, Espagne, Lituanie…) aux Philippines, et aux USA, notamment sous la baguette de chefs comme Ramon Tebar ou Philippe Entremont.
En Belgique, elle est l'invitée régulière de Flagey, du Palais de Beaux-arts de Charleroi, des Festivals de Wallonie ou des Rencontres Inattendues de Tournai, toujours en recherche de cohérence artistique à travers ses choix de répertoire et de collaborations.
A l'automne 2022, elle sortira un album en duo avec la contralto française Sarah Laulan, où les mélodies populaires et folkloriques de diverses cultures occidentales plongent dans les racines des compositeurs convoqués (Milhaud, Honegger, Ginastera, Cage, Falla, Dvorak, Ligeti).

Concert

12.07mar

Ginastera, de Falla, Dvořák

20.07mer

Liszt
Ballade n°2, S 171